« classe actu » en 4e

Les élèves travaillaient sur le thème des informations, sommes nous toujours sur de ce que disent les journaux ?! Avec leur professeur de français ils y ont été en car vers 21h00. « Ce projet me tenait vraiment a cœur, je voulais que les 4e voient comment sont fabriqués les journaux, qu’ils lisent ensuite chez eux ou même avec leurs parents. Grâce à cette visite ils ont pu remarquer que le travail de journaliste n’est pas un métier facile. » explique le professeur de français au collège Beaufeuillage

Plus de 545 journalistes y travaillent et plus de 15 porteurs travaillent également sur le site. Le travail de porteur consiste a déposer le journal très tôt chez les abonnés, ce qui n’est pas le plus simple vu les parcours qu’ils font.

Le Ouest-France reçoit souvent des classes du collège, lycée voir même primaire. Plus de 10 000 scolaires visitent Ouest-France chaque année.

Les journalistes finissent de rédiger leurs articles de nuit car la journée ils cherchent, accumulent les informations. Le bouclage d’infos se fait vers 21h30 et la fin d’impression se fait vers 02h30. Mais il ne faut pas oublier que certains journalistes restent toute la nuit au journal car des infos prioritaires ou importantes peuvent arriver à n’importe quelle heure. Donc beaucoup d’employés du journal travaillent la nuit.

« Cette visite m’a bien plu car je ne pensais pas que faire un journal était autant de boulot. Il y a beaucoup de métiers qui se rejoignent mais en même temps si différents pour créer une édition d’un journal. Les bureaux sont très grands, on a de quoi se perdre » raconte une élève de 4ème1

La visite a duré un peu plus de 2 heures. Le Ouest-France est le 1er journal Français en tirage, et le 5e Européen.

D’après Lisa, Ambre, Jasmine Photo par Titouan